-L’EIA (Agence américaine d’information énergétique) a annoncé dans un rapport publié hier mercredi que la production de pétrole brut des Etats-Unis pour le mois d’octobre s’était élevée à 7.7 millions de barils par jour. Ce résultat, qui est pour la première fois depuis 1995 supérieur à la quantité que le pays importe conforte la Maison-Blanche qui a fait de l’indépendance énergétique l’un de ses objectifs.

Le porte-parole de la Maison-Blanche Jay Carney a en partie attribué cet excellent résultat à la politique énergétique de Barack Obama. Celui-ci a durci les normes de consommation d’essence des véhicules qui réduisent la consommation pétrolière, les émissions de gaz carbonique et la facture des consommateurs.

Mais le facteur le plus important de cette hausse de la production pétrolière est l’exploitation du pétrole de schiste dont les Etats-Unis disposent en grande quantité au Texas et également en haute mer dans le Golfe du Mexique. L’année dernière, cette ressource a été exploitée à hauteur de 6.5 millions de barils par jour. Les progrès technologiques continus et l’utilisation combinée du forage à l’horizontal et de la fraction hydraulique font espérer une production l’année prochaine de 8.5 millions de barils par jour. Dans le même temps, les importations américaines de brut ont atteint le mois dernier leur plus bas niveau depuis février 1991.

Les Etats-Unis ont su maintenir la baisse des importations de pétrole qu’avait entraînée la crise économique malgré la reprise avec une croissance du PIB au troisième trimestre de cette année de plus de 2.8%. Les experts s’attendent à ce que cette hausse de la production américaine au-dessus du niveau de ses importations se maintienne au moins pendant une année.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*