ali-sistaniSur décision du ministère de l’Intérieur, Hussein Najati, le représentant local du grand ayatollah chiite Ali Sistani, vient d’être expulsé de Bahreïn.
Alors que le grand ayatollah Ali Sistani, l’un des principaux responsables chiites dans le monde, résidant dans la ville de Najaf en Irak, il est couramment représenté par Hussein Najati à Bahreïn. Toutefois, le ministre bahreïni de l’Intérieur vient de prendre la décision d’expulser ce dernier.
Selon le communiqué qui a accompagné cette mesure, ce chef religieux et dignitaire a été déchu de la nationalité bahreïnie depuis novembre 2012 pour cause d’ « atteinte à la sécurité nationale » en même temps que 30 autres personnes. Hussein Najati est né en 1960 à Bahreïn de parents de nationalité iranienne.
Le ministère de l’Intérieur a affirmé qu’il a eu des « activités non déclarées et sans coordination avec les autorités qui ont établi qu’il représentait l’ayatollah Sistani ». Ajoutant qu’ « il a été aussi établi qu’il collectait de l’argent au nom de Sistani alors que pour agir en tant que représentant de toute partie étrangère, nécessite un agrément des autorités ».Tous ces griefs ont abouti à son expulsion.
Sur les réseaux sociaux, certaines organisations proches d’Hussein Najati, ont publié quelques unes de ses photos. Ainsi, le mouvement chiite Al-Wefaq, la première formation politique d’opposition dans le pays, a posté des images montrant l’arrivée du dignitaire à Beyrouth, juste après son expulsion de Bahreïn où les chiites constituent les principaux contestataires du régime bahreïni, contrôlé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*