La porte-parole du ministère régional des situations d’urgences de la Russie, Elena Kim a révélé le naufrage d’une plate forme de forage pétrolier contenant 67 personnes, suite à une tempête au large de l’ile de Sakhaline, dans l’extrême orient russe. Pour l’instant, les équipes de secours dépêchées sur place sont parvenues à sauver quatorze membres de l’équipage, et à retrouver quatre corps mais il y a encore 49 personnes porté disparus.
Au sujet des circonstances de ce drame, on sait pour le moment très peu de choses si ce n’est que la plate forme de forage Kolskaya, qui venait de réaliser des forages de prospection au bord de la presqu’ile de kamtchatcka a sombré à 01h445 GMT, à 200 kilomètres de la cote de l’ile de Sakhaline. Au moment de l’incident, cette zone était ravagée par une puissante tempête, avec des creux dépassant les 5 mètres, des vents de plus de 20 secondes par minute, des rafales de neige et une température extérieure de -7 degré Celsius.
L’agence fédérale du transport maritime a rapporté que sur ordre du président russe, Dimitri Medvedev, cinq navires et six avions et hélicoptères ont été dépêchés sur les lieux afin de venir en aide aux victimes et qu’une enquête pour établir les circonstances de l’incident avait été lancée. Suite aux inquiétudes de la population russe sur les répercussions écologiques de cet accident, les responsables de la plate-forme pétrolière ont garanti qu’il n’y a aucun danger écologique majeur car le Kolskava était remorqué par deux bateaux au moment de l’accident, ce qui fait qu’il ne transportait que très peu de carburant.
La plate-forme Kolskaya était exploitée par le groupe d’exploration offshore Arktikmorneftegazrazvedka (AMNGR), filiale de l’entreprise publique Zaroubejneft.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*