Dans une vidéo diffusée mercredi, le chef du réseau Al-Qaïda l’égyptien Ayman al-Zawahiri a annoncé la création d’une nouvelle branche du mouvement islamiste radical sur le sous-continent indien. Cette annonce a poussé les services de renseignements indiens à demander aux gouvernements provinciaux de plusieurs Etats de se placer en état d’alerte.

aqmi-inde

Al-Qaïda est déjà active en Afghanistan et au Pakistan. La création d’une branche en Inde a pour objectif d’ « anéantir les frontières artificielles » qui divisent les musulmans dans cette région. Ayman al-Zawahiri considère que le sous-continent indien faisait partie des terres musulmanes avant l’arrivée et l’occupation européennes. La nouvelle branche d’Al-Qaïda a été baptisée « Al-Qaïda en guerre sainte sur le sous-continent indien ».

Les combattants qu’elle regroupera en son sein dépendront de l’autorité du Pakistanais Assim Oumar, lui-même subordonné au chef des talibans afghans, le mollah Mohammed Omar.

Leur objectif à terme vise à faire naître un califat en Birmanie, au Bengladesh et dans certaines parties de l’Inde sur lequel sera instaurée la loi islamique.

Selon plusieurs analystes, la vidéo de 55 minutes diffusée mercredi a également pour objectif de permettre à Al-Qaïda de revenir sous les feux des projecteurs. La nébuleuse terroriste n’a plus répété d’attentats d’envergure de ceux du 11 septembre 2001 à New-York et Washington qui ont fait près de 3 000 morts. Elle a également été éclipsée ces derniers mois par la proclamation fin juin par un autre réseau, celui de l’Etat Islamique, d’un califat sur des territoires à cheval sur la Syrie et l’’Irak.

Les autorités indiennes prennent les menaces d’Al-Qaïda très au sérieux en Inde et, dès  jeudi, les gouvernements provinciaux de plusieurs Etats ont été pressés par les services de renseignement indiens de se placer en état d’alerte.

 

Tags: , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*