Alors que le ministre des Finances du Ghana, Seth Terkper, prenait son vol à destination des capitales occidentales pour faire la présentation de l’eurobond que son pays s’apprête à émettre, le président ghanéen John Mahama Dramani a annoncé que « le pays devrait démarrer sa production de gaz avant la fin de cette année ».

ghana-invest

En visite sur le champ offshore de Jubillee mardi 02 septembre, le chef de l’Etat ghanéen a indiqué que le site de production devrait entrer en plein régime dans les deux ou trois prochains mois. « Une première quantité de gaz va très prochainement être produite, mais la mise en plein service va débuter dès l’instant où les 120 millions de pieds cubes de gaz seront acheminés à la centrale thermique d’Aboadze, dans la région ouest du Ghana, et ceci devrait intervenir dans les plus brefs délais », a-t-il déclaré.

Pour le ministre ghanéen des Finances, l’usine de traitement de gaz de Jubilee est l’un des atouts majeurs qui montre le potentiel de son pays et sa capacité à honorer ses engagements internationaux. Ce dernier a entamé une tournée qui devrait l’amener de Munich à Londres, New York puis Boston pour présenter l’eurobond qu’Accra s’apprête à lancer dans quelques semaines. Interrogé par le quotidien britannique Financial Times, Seth Terkper a assuré que l’usine de traitement du gaz de Jubilee est en bonne voie et permettrait au Ghana de réduire ses dépenses en devises jusqu’à 1,5 milliard de dollars.

Il faut cependant rappeler que le démarrage de la production de gaz dans ce site offshore a déjà été repoussé à deux reprises. Reportée d’abord en 2013, en raison des retards accusés dans la construction de l’usine de traitement, la production du gaz n’est toujours pas effective en ce mois de septembre comme l’avait assuré en mars dernier le directeur général de Ghana National Petroleum Corporation.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*