Selon un rapport annuel portant sur l’évolution des revenus et de la pauvreté aux USA publié mardi par le Bureau du recensement, les effets de la reprise dans ce pays sont difficilement remarquables dans l’ensemble de la population.

USA-ECONOMIE-REVENUSEn fait, les conclusions de ce document sont quelques peu mitigées. D’un côté, le revenu des Américains a évolué l’année dernière ; une première depuis 2008 et la récession subséquente à la crise financière mondiale. De l’autre, le revenu médian aux Etats-Unis n’a progressé que de 180 dollars, ce qui n’est pas statistiquement significatif. A noter que ce dernier indicateur est demeuré stable pour la deuxième année consécutive.

Plus précisément, le revenu médian est actuellement de 51 939 dollars, soit de 8 % inférieur à son niveau en 2007 au début de la récession et de 4 % inférieur en comparaison à son niveau en 2009, au début de la reprise de la croissance. Pourtant, entre 1991 et 2000, les revenus des Américains avaient bondi de 13 %.

Pire, ces moyennes ne reflètent pas les profondes inégalités qui caractérisent la société américaine. L’année dernière, le revenu réel des 10 % des ménages les plus aisés a augmenté de 2 064 dollars ; et en parallèle, celui des 10 % des ménages les plus pauvres a reculé de 13 dollars. Le coefficient de Gini, indicateur communément utilisé pour mesurer les inégalités de revenus dans un pays, a pratiquement stagné à 0,476.

A noter que 0 constitue l’égalité parfaite et 1 l’inégalité totale.Selon le Bureau du recensement, cet indice a progressé de 4,9 % depuis 1993. Toutefois, la reprise économique a tout de même entraîné une chute du taux de pauvreté dans la population américaine à 14,5 % – 45,3 millions de personnes – alors qu’il était de 15 % en 2012.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*