L’insécurité en Afrique du Sud n’épargne personne, pas même les diplomates et jusque dans la capitale Pretoria, où un membre du personnel diplomatique de l’ambassade du Maroc a été retrouvé mort mardi à son domicile.

af-sud-meurtreLe chargé des affaires consulaires à l’ambassade marocaine dans la capitale sud-africaine, Fatmi Noureddine aurait été assassiné à son domicile. Les circonstances de cet assassinat ne sont pas encore déterminées. Le diplomate marocain vivait seul dans un appartement au quartier de Monument Park à Pretoria.

De son côté, le ministère marocain des affaires étrangères a précisé mardi dans un communiqué, que des démarches ont été engagées en collaboration avec les autorités sud-africaines pour éclaircir les circonstances du meurtre.

Les enquêteurs sud-africains privilégient le crime crapuleux, dans un pays où le niveau atteint par la violence sous toutes ses formes inquiète sérieusement les pouvoirs publics. Le 20 septembre dernier, des statistiques de la police ont fait état de l’accroissement de plus de 5 % du nombre de meurtres par rapport à l’année précédente.

Cette année, ce sont 809 meurtres supplémentaires qui ont été commis en Afrique du Sud, à raison de quatre meurtres supplémentaires chaque jour. «Ces chiffres doivent vraiment provoquer une prise de conscience », a avertit Gareth Newham, un spécialiste de l’Institut des études de sécurité à Pretoria.

Les autres formes de violence : viols, braquages, cambriolages qui tournent parfois au meurtre, connaissent également une nette recrudescence, que les analystes attribuent essentiellement aux énormes disparités sociales dans les grands centres urbains du pays.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

1 Commentaires

  1. Melly B dit :

    Bonjour,

    j’ aimerais savoir à quand date la photo utilisé pour cette article. l’ une de personne allongée au sol a une forte ressemblance avec un de mes proches.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*