Le gouvernement de New Delhi a indiqué que, son marché boursier sera désormais ouvert aux investissements directs des particuliers étrangers dès le 15 janvier, une ouverture qui survient alors que la Bourse de Delhi subit une forte baisse.
Cette décision des dirigeants indiens est une première de ce type car autrefois, les investisseurs particuliers étrangers, qui désiraient investir sur le marché indien, étaient contraints de passer par des sociétés d’investissements, des programmes institutionnels ou de produits comme les fonds mutuels, pour accéder au marché d’actions indien. Grace à cette mesure gouvernementale, un investisseur particulier étranger sera en mesure d’acquérir, pour son propre compte, jusqu’à 5% du capital d’une société indienne. Attendu depuis plusieurs mois, cette ouverture s’inscrit dans le cadre d’une grande reforme économique lancée par le gouvernement indien dans le but de pousser les investisseurs étrangers qualifiés à investir directement sur le marché d’actions indien afin d’étendre la gamme d’investisseurs, attirer les fonds étrangers, stopper la volatilité et développer les marchés. Pour les analystes, l’afflue des capitaux étrangers, attendu par l’Inde, ne se fera pas si tôt en raison des conditions défavorables des marchés actuellement. Ils se sont montrés critique à l’égard de la décision du gouvernement indien qu’ils qualifient d’imprudente dans une période où les institutionnels étrangers diminuent leur exposition en Inde. L’année 2011 a été négative pour les investissements en Inde car plusieurs fonds étrangers se sont retirés de la bourse indienne.
Malgré cette libéralisation décidée par l’Inde, la bourse de Delhi a encore du chemin pour retrouver son statut d’une des plus actives dans le monde en termes de transaction et d’une des plus importantes par sa capitalisation boursière.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*