oil-field-koweitLe Comité central des appels d’offres du Koweït a annoncé jeudi via un communiqué posté sur son site internet, avoir accordé un contrat d’une valeur de 4,2 milliards de dollars en vue du développement d’un champ pétrolifère dans le nord du pays.

Il s’agit du projet baptisé « Lower Fars Heavy oil Development phase 1 ». D’après les informations du Comité central, c’est le consortium composé de la Petrofac International et la Consolidated Contractors Company (CCC) qui a remporté ce projet. Cette initiative devrait permettre la production pétrolière de 60 000 barils/jour à l’horizon 2018. Les revenus de cette première phase du projet serviront d’entamer la mise en place d’infrastructures pour l’étape suivante du projet qui ont notamment pour objectif de doubler la production à partir de 2020. Ce projet s’inscrit dans la vision du Koweït qui envisage de hausser sa production en pétrole lourd de sorte à atteindre 270 000 b/j, qui pourront être utilisés en cas de besoin.

A l’heure actuelle, la production pétrolière du Koweït, qui fait partie des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), s’élève à 2,6 millions de b/j. Cet Etat entend porter sa capacité de 3,3 millions de b/j actuels à 4 millions de b/j.

Pour rappel, le Koweït a approuvé en 2014, des contrats d’une valeur de 12 milliards de dollars visant à augmenter la capacité de production de deux de ses trois raffineries. Sur la même année, il a consenti à investir 15 milliards de dollars dans la construction d’une nouvelle raffinerie supplémentaire qui sera dotée d’une capacité de traitement journalière de 615 000 barils. Une fois ces projets mis en œuvre vers la période 2018–2019, le Koweït pourra raffiner 1,4 milliard de b/J contrairement à sa capacité de raffinage actuelle, qui n’est que de 930 000 b/j.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*