chommageSelon les chiffres rendus publics vendredi par le Département américain du travail, le taux de chômage a reculé pour atteindre 5,5 % suite à la création de 295 000 postes au cours du mois dernier.

Sur les douze derniers mois, la moyenne du nombre d’emplois créés était de plus de 260 000. Ce seuil a donc été largement dépassé en février, de même que la prévision des économistes, qui tablaient sur 235 000 assortis d’un taux de chômage de 5,6 %, soit 0,1 point de moins que le mois précédent. Depuis sept ans, les Etats-Unis n’avaient pas enregistré de taux de chômage aussi bas qu’actuellement. Et, la révision à la baisse des statistiques de janvier (18000 postes créés de moins que les prévisions préalables) n’a pas suffi à perturber le marché du travail, qui fait preuve de solidité.

Au cours de l’année dernière, 3,1 millions de postes ont été créés aux USA, soit un record en quinze ans. Il faut signaler que, sur les douze derniers mois, le nombre d’emplois créés franchit toujours la barre des 200 000. Et, la reprise constatée au sein du marché de l’emploi semble bénéfique pour l’ensemble des catégories de travailleurs. Pour preuve, même le taux de chômage élargi (U6), qui comprend, entre autres, le nombre de temps partiels subis, a reculé à 11 % en février, soit 0,3 point de moins qu’en janvier.

Néanmoins, la baisse du taux du chômage ne s’accompagne pas d’une progression des rémunérations. Le salaire moyen horaire dans le secteur privé n’a progressé que de 2 % en février en comparaison à la même période en 2014. En janvier, le même indicateur avait évolué de 2,2 % en rythme annuel.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*