o-boticario-bresilSelon des chiffres rendus publics par l’Association Brésilienne de l’Industrie des Produits de Toilette, Parfums et Cosmétiques (ABIHPEC), les ventes de produits de toilettes, de parfums et des cosmétiques se sont élevées à 101,7 milliards de reais (32,3 milliards de dollars) durant l’an 2014. Le marché a donc connu une croissance nominale de 11 % par rapport à l’année précédente.

João Carlos Basilio, le président de l’ABIHPEC,a estimé que « cette performance trouve son origine dans les importants investissements de l’industrie nationale en matière d’innovation et de publicité ». Après les USA et la Chine, le Brésil constitue le troisième marché mondial en ce qui concerne les produits de toilette, les parfums et les cosmétiques. Ainsi, il n’est pas étonnant que l’industrie brésilienne des cosmétiques contribue à hauteur de plus de 1,8 % au PIB de cette puissance émergente et représente 9,4 % de la consommation mondiale. Et, rien qu’en Amérique Latine, cette industrie dispose d’une part de marché de plus de 53 %. « Parmi les principales destinations des exportations brésiliennes de cosmétiques figurent l’Argentine, le Chili, le Venezuela, le Mexique et la Colombie. Les produits capillaires sont les plus exportés », a indiqué Carlos Basilio.

De manière plus détaillée, le marché des parfums totalise un chiffre d’affaires de plus de 17,1 milliards de reais (5,4 milliards de dollars) en 2014. Et, celui des déodorants, 11,5 milliards de reais (3,6 milliards de dollars). A côté, les ventes de produits solaires ont également été importantes, atteignant 4,1 milliards de reais (1,3 milliard de dollars) suite à une meilleure prise de conscience des consommateurs sur les risques liés à l’insolation.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*