L'INFLATION ALLEMANDE SE MAINTIENT AU-DESSUS DE ZÉRO EN AVRILL’Office allemand des Statistiques (DESTATIS) a rendu publics mercredi les chiffres provisoires portant sur l’inflation au cours du mois d’avril. Cet indicateur en est à sa troisième augmentation consécutive.

Sur le mois en cours, les prix à la consommation ont évolué de 0,4 % en rythme annuel outre-rhin, comme indiqué par DESTATIS via un communiqué. Pour rappel, ils avaient déjà progressé de 0,3 % en mars et de 0,1 % en février. Une fois de plus en avril, les prix de l’énergie ont reculé, soit – 5,9 % sur un an. Ce, après avoir déjà enregistré des baisses de 5,7 % le mois dernier et de 7,3 % en février. Quant aux prix à l’alimentation, ils ont, à l’opposé, nettement progressé, soit + 1,1 % en rythme annuel. Pourtant, ils affichaient – 0,1 % de recul en mars. De leur côté, les prix des services ont marqué une hausse de 1,1 %. Ce qui est très proche de leur progression constatée au cours du mois dernier, soit + 1,2 %. En rythme mensuel, les prix à la consommation en Allemagne ont accusé une régression de 0,1 %. Il faut noter que DESTATIS établit une première estimation de l’inflation sur base des données provenant de six Etats régionaux allemands, dans lesquels se concentre plus de la moitié de la population du pays. Il faut patienter jusqu’au 13 mai pour connaître le chiffre définitif. Généralement, celui-ci reste inchangé en comparaison à la statistique provisoire.

Les marchés suivent de très près le taux d’inflation allemand, qui influence considérablement les prix dans la zone euro. Pour preuve, un glissement des prix en Allemagne dans le négatif (-0,4 %) en janvier dernier avait suscité des craintes de déflation sur l’intégralité de la zone euro. En réaction, la Banque Centrale Européenne (BCE) a, entre autres initiatives au cours de ces derniers, abaissé ses taux directeurs comme jamais dans son histoire de sorte à mettre à disposition des établissements financiers beaucoup de liquidités.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*