transport-maritime-usa-cubaDepuis mardi, les Etats-Unis ont avalisé le départ de navires vers Cuba à la surprise générale, comme l’a annoncé le département du Trésor. Une preuve supplémentaire de la normalisation des relations diplomatiques entre ces deux pays.

Depuis environ cinq ans, certaines entreprises de Ferry basées dans l’Etat de Floride dans le sud-est du territoire américain et juste en face de l’île cubaine avaient demandé à organiser de tels voyages. En vain jusqu’à hier. Cette nouvelle s’est répandue très vite aux USA. Et, une compagnie de ferry qui vient de décrocher une licence a reçu plusieurs sollicitations le même jour dans la soirée. N’empêche, cette décision a surpris nombre d’armateurs, qui n’ont même pas apprêté leurs sites web. Autrement dit, il n’est pas encore possible de faire des réservations. Toutefois, ces transporteurs se sont engagés à organiser des voyages entre la Floride et Cuba très prochainement.

Il faut dire que ce type de voyages a un passé glorieux. Au cours des années 50, le trafic par bateau entre les USA et Cuba prospérait, d’autant plus que les deux territoires ne sont distants que de 300 km. C’est toujours l’argument publicitaire des compagnies, qui vantent déjà un trajet court (4 heures) à un tarif très abordable dans un ferry de 200 places avec trois rotations hebdomadaires. Néanmoins, le département du Trésor a tenu à préciser que les restrictions actuelles resteront en vigueur pour ces voyages. Il n’est donc pas possible de prendre le ferry à partir de Miami pour se rendre sur l’île. En plus, seuls les citoyens américains remplissant les critères pour voyager vers Cuba seront admis dans ces voyages. Enfin, les armateurs ont l’obligation de prouver la mise en place d’un dispositif de sécurité rigoureux pour éviter la migration de l’île vers le territoire américain.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*