inde-chaleurLa vague de chaleur qui sévit depuis plusieurs jours en Inde a déjà fait plus de 800 victimes en une semaine, les plus frappés étant les plus pauvres contraints de travailler à l’extérieur. Et les services météorologiques ne prévoient aucun répit pour les jours qui viennent.

Les Etats les plus touchés sont les Etats du sud du pays. Les hôpitaux dans ces régions ont été mobilisés pour prendre en charge les victimes de coups de chaleur. 551 personnes sont décédées dans le seul Etat de l’Andhra Pradesh qui est le plus touché. L’IMD, les services météorologiques indiens, a émis une « alerte rouge » pour hier mardi et ce mercredi dans plusieurs Etats en raison de températures attendues de plus de 45°C et ne prévoit aucun répit pour les prochains jours.

Les autorités ont recommandé hier mardi à la population de rester à l’intérieur. Le gouvernement de l’Etat de l’Andhra Pradesh a mis en place des programmes d’information à la télévision et sur d’autres médias pour recommander aux gens de ne pas sortir sans chapeau et de boire de l’eau. Des ONG et autres agences d’Etat ont également été appelées à ouvrir des points d’approvisionnement en eau pour que toute la population ait accès à l’eau en ville.

Le reste du pays n’est pas épargné. Certaines portions de rue fondent dans la capitale New Delhi où la température maximale a atteint lundi un record depuis deux ans à 45.5°C, soit cinq degrés de plus que la moyenne saisonnière.

Chaque été, ce sont des centaines de personnes en Inde, essentiellement parmi les plus pauvres, qui meurent de la chaleur. Des dizaines de milliers d’autres souffrent de coupures d’électricité en raison du réseau surchargé.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*