Luxembourg : lutte contre le gaspillage alimentaire

gaspilage-alimentaireAu Luxembourg, le gaspillage alimentaire atteint des niveaux inquiétants, avec 115 kg par habitant et par année. Des fois accusée d’en être à l’origine, la grande distribution essaie de remédier à cela.

Comme plusieurs pays au niveau de vie élevé, le Grand-Duché est confronté au gaspillage alimentaire. Actuellement, nombre d’enseignes de la grande distribution s’investissent dans la lutte contre ce triste fléau. A titre illustratif, Auchan a fait don, au cours de l’année dernière, de 108 tonnes d’invendus à la Stëmm vun der Strooss. La chargée de direction de cette organisation, Alexandra Oxacelay, relate la genèse de la collaboration entre ces deux parties : « comme Auchan était partenaire des Restos du cœur en France, ils cherchaient une association similaire au Luxembourg. Et ils nous ont trouvés », a-t-elle expliqué. Afin d’apporter de l’aide à ses bénéficiaires défavorisés, Stëmm vun der Strooss collecte, depuis 2009, les aliments arrivés à la date limite de consommation chez Auchan. Pour ce qui est de l’année dernière, cette association a récupéré essentiellement « des légumes, des fruits, des pâtes, du riz, des produits secs, des biscuits, du pain, de la charcuterie … ».

Ces aliments sont scindés en deux parts, dont l’une sert à préparer des repas chauds servis dans les locaux de Stëmm vun der Strooss à Luxembourg-Hollerich et l’autre est d’abord transformée et, ensuite, redistribuée sous forme de colis alimentaires dans le pays. Ce dernier volet est mis en œuvre par la « Stëmm Caddy ». Grâce à cette structure mise sur pied en 2014, le volume des collectes a quintuplé en l’espace d’un an, passant de 20 tonnes récupérées en 2013 à 108 tonnes l’année dernière. Un travail assuré par une quinzaine de personnes en situation de réinsertion professionnelle.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager