Discours_royalLe Maroc est en train d’accomplir une « nouvelle révolution » à travers la mise en œuvre de la régionalisation avancée, a déclaré jeudi, le roi Mohammed VI a adressé,

Dans un discours prononcé le jeudi 20 août, à l’occasion du 62ème anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le souverain marocain a souligné le caractère « décisif» des prochaines échéances électorales prévues début septembre prochain, à l’heure où le projet de la régionalisation avancée prend forme dans le Royaume.

L’élu local et régional, a-t-il insisté, est au centre de cette « nouvelle révolution » que le Maroc est en passe d’entamer, en l’occurrence, la mise en œuvre de la régionalisation avancée.

«La révolution que nous entamons, a-t-il insisté, ne se fera que par des élus sincères ayant à cœur, avant toute chose, de servir leur pays et les citoyens qui leur ont accordé leurs suffrages».

« Les élections communales et régionales, prévues le 4 septembre prochain, a-t-il assuré, seront décisives pour l’avenir du Maroc, au regard des vastes compétences que la Constitution et la loi réservent aux conseils des régions et aux collectivités locales».

Le roi du Maroc a en outre, mis l’accent sur les missions et le rôle de chaque institution et son impact sur le quotidien des citoyens.

Le gouvernement «qui a le devoir d’améliorer les prestations administratives et de les rapprocher des citoyens, n’est pas responsable de la qualité des services fournis par les Conseils élus».

«Le citoyen doit savoir que les responsables de ces services administratifs et sociaux, dont il a besoin dans sa vie quotidienne, ce sont précisément les élus pour lesquels il a voté dans la commune et la Région », a précisé le souverain.

Le peu d’intérêt que prêtent certains citoyens aux élections ou leur refus d’y participer, le souverain l’a imputé au fait «que certains élus ne remplissent pas leur devoir comme il se doit ».

Pour le Roi du Maroc, «le vote ne devrait pas favoriser le candidat qui élève la voix plus que les autres ou celui qui distribue quelques dirhams et vend des promesses mensongères », mais plutôt celui qui «remplit les conditions de compétence, de crédibilité et de disponibilité à se mettre au service de l’intérêt général».

Abordant le problème de la sécurité dans le pays, le souverain marocain a tenu à rendre hommage aux services de sécurité du royaume pour leur « mobilisation et leur vigilance afin de contrecarrer les multiples tentatives à visée terroriste».

Il a enfin rappelé que «la lutte contre l’extrémisme doit être menée suivant une approche participative » axée sur les valeurs d’ouverture et de tolérance.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*