raghuram-rajan-rbiDans un contexte de faible inflation et de risque de ralentissement de la croissance, la RBI (Reserve Bank of India), la banque centrale indienne, a réduit hier mardi, son principal taux directeur de 50 points de base l’établissant à 6.75%.

Certes, une baisse du taux directeur était attendue mais elle s’avère supérieure à la quasi-totalité des attentes. En conférence de presse, le gouverneur de la RBI, Raghuram Rajan a expliqué que l’accélération par son institution de la révision à la baisse de sa politique monétaire, était en grande partie due au contexte de chute des cours des matières premières à l’échelle mondiale.

Cette baisse des taux illustre la préoccupation de la banque centrale concernant le rythme de croissance sous-jacente. La croissance est annoncée plus lente que prévue sur le trimestre avril-juin. Le Produit Intérieur Brut de l’Inde a progressé sur cette période de 7%, un rythme plus rapide que celui de l’économie chinoise, mais bien inférieur aux prévisions gouvernementales de 8% à 8.5% pour l’exercice budgétaire finissant en mars.

La lenteur des réformes et le taux d’endettement des banques et des entreprises n’aident pas à améliorer la situation. Or, de grandes attentes sont nourries autour du programme de réformes du Premier ministre Narendra Modi et des investissements dans les infrastructures pour solidifier la croissance économique du pays.

En abaissant ainsi son principal taux directeur, la RBI espère permettre à l’économie du pays de continuer à aller de l’avant au vu de la situation économique du pays. La RBI avait déjà réduit ses taux à trois reprises cette année, ce qui pote l’ampleur de la baisse totale à 125 points de base cette année.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*