fmi-bresil-reculLe Fonds Monétaire International (FMI) s’attend désormais à une contraction de 3 % du PIB brésilien en 2015, soit deux fois plus qu’annoncé dans ses dernières prévisions.

Pour l’année 2016, l’institution de Bretton Woods table sur un recul moins important de 1 % du PIB dans ce pays d’Amérique du Sud. Le FMI s’attendait, dans ses dernières prévisions de juillet dernier, sur une contraction de 1,5 % du PIB brésilien pour cette année et de 1,7 % pour 2016.

Dans son rapport de prévisions mondiales, rendu public mardi, le FMI fait état d’une baisse de confiance chez les entrepreneurs et les consommateurs brésiliens, appelant ce pays à adopter une politique macro-économique plus ferme pour stimuler la demande interne.

En outre, le Brésil, qui est la septième économie mondiale, fait face à un recul significatif de la consommation et une dégradation rapide des comptes publics. Comme si cela ne suffisait pas, l’inflation ne cesse d’évoluer en raison de la dépréciation du réal brésilien par rapport au dollar américain et le chômage croît rapidement dans un contexte de crise politique.

Le Brésil subit les conséquences du ralentissement de l’économie chinoise et de la chute des cours des matières premières qu’il exporte à l’instar du fer ou du soja. Le FMI estime que la crise brésilienne pourrait avoir un impact négatif sur une importante partie de la région du fait du poids de cet Etat et de ces rapports avec ses pays limitrophes.

Plus globalement, le FMI s’attend à un ralentissement de la croissance des économies émergentes en 2015.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*