india-africa-summitL’Inde est appelée à faire du Maroc un point de relai avec le continent africain, pour y fructifier ses investissement et conforter sa présence en Afrique qui constitue de nos jours, l’un des marchés très prometteurs de la planète, avec à l’affiche un taux de croissance élevé.

Les atouts qu’offre le Maroc à son partenaire indien résident dans sa stratégie d’ouverture sur le continent et la coopération sud-sud qu’il a pu développer dans un esprit  »gagnant-gagnant ».

Le Roi Mohammed VI qui préside la délégation de son pays aux travaux du 3ème Sommet du Forum « Inde-Afrique », a depuis son intronisation en 1999, misé sur le continent africain en encourageant, à l’occasion de ses nombreux déplacements dans le continent, les institutions publiques et privées de son pays, à investir à fond dans le marché africain.

L’Inde est aujourd’hui appelée à tirer profit de cette présence dynamique du Maroc sur le continent africain où il occupe une pôle-position en matière d’investissements et de coopération Sud-Sud, a affirmé Suresh Kumar, expert indien des questions africaines et enseignant-chercheur à Delhi University.

Le Roi Mohammed VI avait récemment appelé les dirigeants africains à prendre en charge leur propre destin, affirmant que l’Afrique n’avait pas tant besoin d’aides humanitaires que de partenariats mutuellement bénéfiques susceptibles de renforcer la solidarité entre les peuples du continent, dans le cadre du respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays, a rappelé l’expert indien.
Pour donner forme à cette vision, le souverain a préside lors de ses fréquentes tournées africaines, la conclusion d’importants accords de coopération bilatéraux dans divers domaines entre le Maroc et de nombreux pays notamment d’Afrique francophone.

Le Roi du Maroc, ajoute l’expert indien, aspire à travers ces projets et ses déplacements en Afrique, à stimuler la prospérité et le progrès des peuples africains pour contribuer ainsi à la consolidation de la démocratie, de la paix et de la stabilité dans le continent.
C’est dans ce contexte que Kumar suggère que l’Inde prenne en considération le rôle pionnier que joue le Maroc en Afrique et mette à profit son partenariat avec le Royaume chérifien à même de faciliter l’implantation des investisseurs et des promoteurs indiens sur le marché africain.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*