egypte-migrants-tuesLa police égyptienne a découvert ce week-end, les dépouilles de 15 migrants africains tués par balles dans la province du Sinaï en Egypte à proximité de la frontière israélienne, ont annoncé dimanche, des sources sécuritaires et un responsable de la Santé égyptien.

Le représentant du ministère égyptien de la Santé dans le nord du Sinaï, Tarek Khater, a confié à la presse que « quinze Africains ont été retrouvés morts par balles dimanche ». Et d’ajouter : « nous avons également trouvé huit Africains blessés dont l’état de santé est stable».

Jusqu’à présent, les circonstances de ces homicides restent non élucidées et leurs auteurs, non identifiés, indiquent les mêmes sources, précisant que les nationalités des migrants demeuraient également inconnues. D’après Khater, le ministère égyptien de la Santé a envoyé plusieurs ambulances sur les lieux de cette tragédie.

Large péninsule située dans l’est du territoire égyptien, le Sinaï est le lieu de passage des migrants africains voulant entrer clandestinement en Israël. Une bonne partie de ces voyages illégaux se terminent de façon tragique, soit par la mort ou l’arrestation de ces clandestins.

Divers organismes de défense des droits humains dénoncent régulièrement ces tentatives de passages de migrants qu’ils assimilent à un « trafic d’êtres humains ». Suite à la présence de djihadistes affiliés au groupe Etat Islamique (EI) et à des tribus opposées au pouvoir égyptien, le Sinaï a souvent été secoué ces dernières années. Pas plus tard que le 30 octobre dernier, un avion charter russe transportant 224 passagers s’y est écrasé, probablement en raison d’un attentat à la bombe d’après divers Etats occidentaux et spécialistes.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*