thomas-de-maiziereL’Allemagne a décidé d’établir une pièce d’identité pour les migrants dans l’objectif de renforcer le contrôle des réfugiés présents sur son territoire, a annoncé mercredi, le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas De Maizière.

Cette disposition, qui fait l’objet d’un projet de loi approuvé par le gouvernement, « contrôle et organise la procédure d’asile », a affirmé De Maizière, précisant que la future «carte d’identité » devrait permettre d’« éviter les doubles enregistrements » assez fréquents jusqu’à présent mais également de simplifier le travail des autorités ou de « mieux reconnaître les personnes qui essaient de mentir sur leur identité ».

L’administration allemande compte distribuer ce document papier aux migrants dès leur arrivée en Allemagne et avant même qu’ils aient éventuellement formulé une demande d’asile. Ainsi, les autorités allemandes auront directement accès à l’intégralité des informations personnelles des migrants, recueillies dans une base de données centralisée. Sur cette carte seront mentionnés le nom, la date de naissance, la nationalité, des renseignements relatifs à la demande d’asile, aux qualifications professionnelles ou à la santé du réfugié en plus des empreintes digitales de son titulaire.

En l’absence de ce document, un réfugié ne pourra pas bénéficier de l’aide à laquelle il a droit de par le droit d’asile ni initier une procédure d’asile. Si ce projet de loi est adopté au Bundestag, il entrera en vigueur le 1er février et les cartes seront distribuées dès mi-février, a indiqué De Maizière.

Au cours de ces dernières semaines, l’Allemagne a pris plusieurs mesures dans le but de durcir les conditions d’accueil des migrants sur son territoire, y compris ceux d’origine syrienne. Ce qui contraste avec la grande ouverture dont ce pays avait précédemment fait preuve en accueillant en masses, les demandeurs d’asile. A ce propos, l’Allemagne va très bientôt franchir la barre d’un million de migrants accueillis depuis le début 2015 sur son territoire.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*