berd-maLa Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) a annoncé lundi l’octroi d’un prêt de 100 millions d’euros à la Banque Centrale Populaire (BCP) du Maroc, une initiative destinée à soutenir la croissance des petites et moyennes industries qui exportent une partie de leurs productions.

Cet accord qui facilitera le financement des opérations de commerce international des PMI marocaines, vise en premier lieu à soutenir les entreprises installées dans les zones offshores et tournées vers l’exportation. Pour le directeur de la BERD au Maroc, Laurent Chabrier, ce soutien financier permettra aux PMI marocaines « d’être plus compétitives à l’échelle internationale » grâce notamment au renouvèlement de leurs outils de productions.

Dans le cadre de sa nouvelle « stratégie pays » destinée au Maroc, la BERD prévoit ainsi de manière régulière d’accorder plusieurs centaines de millions d’euros de prêts par an au royaume. Plusieurs autres institutions financières internationales lui ont d’ores et déjà emboité le pas, à l’exemple de la Banque Africaine de Développement (BAD) ou encore de la Banque Mondiale.

L’annonce de l’octroi de ce prêt intervient d’ailleurs quelques jours seulement après que l’institution de Bretton Woods ait annoncé l’octroi d’un prêt de 300 millions de dollars afin de contribuer au financement de la stratégie de croissance verte adoptée par le Maroc.

Pour les observateurs, ces investissements provenant d’institutions internationales reflètent la bonne image dont dispose le Maroc auprès des organismes financiers internationaux. Ils contribuent en effet fortement à la dynamique de développement économique dans laquelle est lancée le Maroc depuis le début des années 2000. L’amélioration de l’accès au financement pour les entreprises marocaines a d’ailleurs largement participé au renforcement de l’industrie manufacturière comme important créateur d’emploi.

Outre les volets économiques et sociaux, plusieurs autres secteurs stratégiques ont déjà reçu des financements de la part d’institutions économiques financières. Le secteur des énergies renouvelables a par exemple été largement bénéficiaire des IDE.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*