londres-veut-plus-de-la-securite-dans-les-aeroportsL’Egypte a indiqué mardi, qu’elle s’est attachée les services d’une entreprise étrangère, Control Risks, pour examiner les dispositifs de sécurité en place dans certains de ses aéroports.

Selon des informations émanant de responsables égyptiens, la société de conseil en sécurité Control Risks, dont le siège est basé à Londres, a été sélectionnée pour passer en revue les mesures de sécurité en vigueur dans les aéroports du Caire et de Charm el-Cheikh. Devant la presse, le ministre égyptien du Tourisme, Hicham Zaazou, a précisé que « le gouvernement a choisi Control Risks qui doit commencer immédiatement à établir un examen complet de la sécurité dans les aéroports en Egypte ». Et d’ajouter que cette entreprise va entamer sans tarder sa mission avec les aéroports de la capitale égyptienne et de Charm el-Cheikh.

Toutefois, Zaazou a catégoriquement écarté l’idée que cette décision ait été prise à la suite du crash d’un avion russe survenu le 31 octobre dernier peu après son décollage de l’aéroport de Charm el-Cheikh. A ce propos, plusieurs pays, parmi lesquels la Russie, ont estimé que ce drame n’était rien d’autre qu’un attentat terroriste, une hypothèse rejetée par Le Caire. Quoi qu’il en soit, la branche locale de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) a revendiqué ce crash, disant avoir dissimulé un engin explosif au sein de l’appareil.

De son côté, le ministre égyptien de l’Aviation civile, Hossam Kamal, a déclaré que « l’objectif est de s’assurer que les aéroports ont les normes de sécurité les plus élevées ». Certainement que l’Egypte ne souhaite pas valider la thèse d’un attentat par crainte de nuire à son secteur touristique, qui constitue un des piliers de son économie actuellement fragile.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*