revisionLe constructeur automobile allemand, Volkswagen compte rappeler 680.000 véhicules commercialisés sur le territoire américain qui seraient équipés d’airbags défectueux de marque japonaise Takata, a annoncé mercredi, le porte-parole du la maison allemande.

Un jour plus tôt, une autre marque allemande, en l’occurrence Daimler, avait annoncé le rappel, toujours aux Etats-Unis, de 705.000 berlines Mercedes Benz et 136.000 camionnettes de marque Daimler après avoir été mise au courant par les autorités locales d’éventuels défauts sur les coussins gonflables Takata.

A titre d’information, l’équipementier nippon est empêtré dans un vaste scandale. Pour preuve, jusqu’à 24 millions de véhicules équipés de ces airbags doivent faire l’objet d’un rappel aux USA : ces gonfleurs sont susceptibles d’exploser, même suite à une collision mineure, projetant des fragments sur le conducteur ou les passagers.

Selon le porte-parole de Volkswagen, les modèles de cette marque, rappelés à l’usine, ont été produits entre 2006 et 2014. Il s’agit, en particulier, des Golf, des Eos et des Passat, a ajouté la même source. Il est possible qu’Audi, une autre marque du groupe allemand, fasse, dans un avenir proche, l’objet de la même mesure, le constructeur automobile étant en négociation avec les autorités américaines à ce sujet.

C’est l’Agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) qui a alerté les constructeurs automobiles sur les dangers que représente le coussin gonflable défectueux et qui aurait été à l’origine de la mort de dix personnes dans le monde, dont neuf décès sur le territoire américain. Volkswagen aurait certainement aimé se passer de cette nouvelle affaire aux Etats-Unis, le même pays dans lequel le scandale des moteurs diesel truqués avait éclaté.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*