zteLes autorités américaines ont décidé de sanctionner l’équipementier chinois ZTE pour avoir violé l’embargo américain contre l’Iran, a révélé lundi, la multinationale chinoise spécialisée dans le matériel télécom.

Dès aujourd’hui mardi, ZTE grossira la liste noire du département américain du commerce (DoC), sur laquelle figurent les entreprises dont les actions sont jugées «contraires à la sécurité nationale et aux intérêts de politique étrangère des Etats-Unis», précise une notification à paraître dans le journal officiel américain (Federal Register).

Washington reproche à ce géant des télécoms d’avoir « illicitement réexporté » des équipements touchés par les sanctions américaines vers l’Iran par le biais de sociétés-écrans, ce qui constitue, pour les autorités de Washington, une violation de l’embargo.

Désormais, ZTE est tenu de solliciter au gouvernement américain une «autorisation» spéciale avant l’acquisition d’une quelconque marchandise sur le territoire américain. Les autorités chinoises n’ont pas tardé à hausser le ton en critiquant ces mesures. « Nous espérons que les Etats-Unis cesseront leurs pratiques erronées, de manière à ne pas endommager plus encore les relations bilatérales et la coopération économique » sino-américaines, a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La multinationale ZTE qui a vu le jour en 1985, propose actuellement, ses produits dans 160 pays. Toutefois, les dernières semaines le groupe chinois a encaissé un coup dur suite au retrait du fonds de pension public norvégien de ZTE sur lequel pèsent des soupçons de corruption dans 18 pays.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*