Les Etats-Unis et Hong Kong démantèlent un vaste réseau de contrebande de vêtements

contrebande-usaLes autorités américaines ont annoncé mardi avoir démantelé, en collaboration avec les autorités de Hong Kong, un vaste réseau de contrebande de vêtements confectionnés en Chine.

Selon les USA, il s’agit du plus important trafic de ce genre jamais découvert sur leur côte ouest.

En clair, ce trafic se résumait à importer de manière illégale sur le territoire américain des habits fabriqués en Chine, en prétendant qu’ils étaient destinés au Mexique alors qu’en réalité, ces vêtements devaient être vendus aux USA. Une activité qui englobait plus de 600 millions de dollars de marchandises.

D’après les autorités américaines, ces manigances ne visaient qu’à éviter les quotas et frais de douane prévus par la loi américaine. D’après les résultats d’une enquête initiée en 2000 par les autorités américaines et de Hong Kong, cette opération de contrebande comportait des intermédiaires aussi bien en Chine qu’à Hong Kong et, bien entendu, sur le territoire américain.

De plus, elle avait impliqué plus de. Selon les services de l’immigration et des douanes américaines (ICE), cette contrebande qui portait sur 7000 conteneurs d’habits, équivalait à plus de 60 millions de dollars d’obligations fiscales impayées. Ainsi, les USA et Hong Kong vont se partager 20,5 millions de dollars d’actifs et biens saisis au terme de cette affaire.

Pour sa part, le responsable de l’ICE à Los Angeles, Joseph Macias, a estimé que « ce montant compensatoire a été long à obtenir, mais atteste de la persévérance du personnel venant des deux continents et impliqué dans le démantèlement » de ce réseau. A noter qu’il y a eu cinq inculpations dans le cadre de cette affaire. Un des inculpés a été condamné à 18 mois d’emprisonnement alors que les quatre autres sont en cavale.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *