parquet-milanLe parquet de Milan (nord) a annoncé jeudi l’arrestation d’un couple ainsi que de deux jeunes gens soupçonnés d’avoir envisagé de perpétrer un attentat terroriste en Italie.

Le couple est également soupçonné d’avoir eu l’intention de s’en aller en Syrie, en compagnie de leurs deux jeunes enfants, pour combattre aux côtés des djihadistes.

Le procureur du tribunal de Milan, Maurizio Romanelli a indiqué lors d’une conférence de presse, que les quatre suspects envisageaient de prendre pour cible la ville de Rome, «lieu de référence pour tous les chrétiens» d’après eux.

Le couple habitait dans la localité de Lecco, sur le lac de Côme (nord). Les deux conjoints étaient sur le point de partir en Syrie, avec leurs enfants âgés de 2 et 4 ans, pour y combattre dans les rangs du groupe Etat Islamique (EI).

Un Marocain âgé de 23 ans et frère d’un homme expulsé du territoire italien en janvier 2015, après avoir été suspecté de terrorisme, les aurait rejoints. En outre, un autre ressortissant marocain a également appréhendé pour les mêmes motifs. Ils sont tous soupçonnés de «participation à une entreprise ayant pour finalité le terrorisme international», précise le parquet de Milan.

Les 4 suspects communiquaient avec un autre couple, qu’ils ont connu à Lecco et qui était d’ores et déjà parti en février 2015 vers la zone de guerre à la frontière entre l’Irak et la Syrie.

Les autorités judiciaires italiennes ont émis un mandat d’arrêt à l’encontre de ce dernier couple, constitué, d’après les premiers éléments de l’enquête, d’Alice Brignoli, une ressortissante italienne reconvertie à l’Islam il y a huit ans, et de son époux Mohamed Koraichi, un migrant marocain venu en Italie pour y travailler comme soudeur.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*