Arabie-saoudite-decapitationUn Saoudien condamné par la justice de son pays pour meurtre a été exécuté par décapitation, mardi dernier à Riyad, portant le nombre des exécutions, depuis le début de cette année, à 94, selon un décompte médiatique fait sur la base de données officielles.

La justice saoudienne a reconnu Imad al-Assimi coupable de meurtre. Il lui a été reproché d’avoir tué par balle un de ses compatriotes à la suite d’un conflit, rapporte le ministère saoudien de l’Intérieur dans un communiqué rendu public par l’agence de presse officielle SPA. Au cours de l’année dernière, pas moins de 153 exécutions avaient eu lieu dans ce pays, un chiffre jamais atteint depuis deux décennies.

L’Arabie Saoudite est régie par une interprétation stricte de la loi islamique ou charia. Ainsi, toute personne reconnue coupable de meurtre, terrorisme, trafic de drogue, viol et vol à main armée est susceptible d’être condamnée à la peine capitale. Selon un récent rapport rédigé par l’ONG Amnesty International, l’Arabie Saoudite figure parmi les cinq pays comptant le plus grand nombre d’exécutions de condamnés à mort en 2015, aux côtés de la Chine, de l’Iran, du Pakistan et des USA.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*