isrol’agence spatiale indienne «ISRO», prévoit pour le lundi prochain, le lancement de 22 satellites à l’occasion d’un seul et même lancement sur l’île de Sriharikota.

Cet exploit, un record pour le pays, doit marquer l’entrée de l’Inde dans le club très sélectif des conquérants de l’espace aux côtés de pays tels que la Russie, les Etats-Unis ou encore la Chine.

En plus des 22 satellites indiens, des satellites canadiens, américains et allemands seront également lancés. La plupart d’entre eux sont destinés à l’observation de l’atmosphère terrestre. Dans sa conquête de l’espace, le lancement des 22 satellites intervient juste après le lancement la semaine dernière, par l’Inde d’un prototype de fusée réutilisable.

L’Inde met les bouchées doubles pour rattraper son retard par rapport aux autres conquérants de l’espace. Le point fort de ce pays réside en grande partie, dans les faibles coûts de ses opérations. Le prix de l’envoi d’une sonde dans l’atmosphère de Mars en 2014, s’était établi à 74 millions de dollars, soit 11% du coût de l’opération américaine.

L’ISRO multiplie les projets ambitieux comme le développement de sa propre navette spatiale ou encore le doublement du nombre de ses propres satellites en orbite qui est actuellement de 35 unités. L’agence spatiale indienne envisage d’organiser une mission spatiale mensuelle.

Seule la Nasa en 2013 et la Russie en 2014 ont fait mieux que ce que prévoit de faire l’Inde avec respectivement 29 et 33 satellites lancés en une seule fois. Il y a actuellement 2.271 satellites artificiels en orbite autour de la Terre, et ce nombre devrait connaître une croissance considérable dans les années à venir au vu de la baisse du coût des opérations spatiales. L’année 2014 a vu le lancement de 208 satellites à travers le monde, soit le double du nombre de lancements faits en 2013.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*