thomas-de-maiziereLe ministère allemand de l’Intérieur compte exposer aujourd’hui une série de mesures ayant pour objectif de renforcer le combat contre l’intégrisme islamiste.

L’Exécutif allemand se veut rassurant deux semaines après les attaques islamistes de Wurzburg et Ansbach. De passage mercredi à Brême, où il a visité les services des forces de l’ordre et échangé avec des acteurs sociaux travaillant contre la radicalisation des jeunes islamistes, le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a affirmé que son pays vit «des temps difficiles» avant de prévenir ses concitoyens contre le niveau «élevé de la menace terroriste».

Le ministre doit révéler en détail ce jeudi, les mesures supplémentaires visant à améliorer la sécurité dans le pays. Les médias allemands affirment que De Maizière est sur le point de parapher la «déclaration de Berlin» que les ministres de l’Intérieur CDU de nombre de Länder entendent publier la semaine prochaine. Ce texte a pour but de durcir, de manière considérable, la lutte contre l’intégrisme islamiste.

A ce propos, le ministre allemand de l’Intérieur a déclaré mercredi ne pas être « d’accord avec tout ».

Par ailleurs, l’Exécutif allemand aurait pris la décision de faciliter les expulsions d’étrangers «représentant un danger pour la sécurité publique». Pour ce faire, les autorités allemandes pourraient se servir du secret médical de sorte à identifier d’avance les sujets instables potentiellement dangereux.

Les praticiens seraient appelés à prévenir les services compétents d’une éventuelle préparation d’un crime, un projet qui a d’ores et déjà donné lieu aux protestations de l’ordre des médecins.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*