Mohammed-VILe roi Mohammed VI du Maroc a adressé samedi un discours à la nation, dont l’un des principaux sujets était consacré au terrorisme, un thème qui illustre la ferme volonté des autorités marocaines de combattre l’extrémisme religieux violent, matrice de ce fléau.

Dans son discours à l’occasion du 63eme anniversaire de la fête de la Révolution du Roi et du Peuple, qui commémore la date de lancement de la résistance anticolonialiste marocaine, le souverain marocain a vivement dénoncé les djihadistes et les extrémistes religieux qui font peser la menace terroriste sur le monde.

Le roi Mohammed a, dans ce sens, qualifié de « folie impardonnable » l’assassinat du prêtre français Jacques Hamel, un « acte illicite selon la loi divine ».

Le souverain chérifien a en outre appelé ses compatriotes à rester fidèles à leurs valeurs religieuses d’origine qui bannissent l’extrémisme et l’intolérance.

Face à la prolifération de l’obscurantisme religieux et de l’extrémisme violent, le roi Mohammed VI a appelé à ce que tout un chacun se dresse contre le fanatisme qui véhicule des messages de haine et de repli. Le souverain marocain a, plus particulièrement, mis en garde la jeunesse de son pays qui est une des cibles prioritaires des filières terroristes internationales.

Il a également indiqué que face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes.

Le contexte sécuritaire dans lequel évolue le Maroc depuis plusieurs années, pousse les autorités à axer leurs stratégies pour s’adapter aux défis présents, une situation qui s’illustre notamment par les récurrents messages du roi concernant la menace terroriste grandissante qui trouve ses fondements dans le fanatisme religieux.

Le Maroc constitue un des maillons forts de la lutte anti-terroriste au niveau mondial. Depuis 2002, quelque 158 cellules djihadistes ont été démantelées sur son sol. Ses services de renseignements collaborent d’ailleurs en continu avec plusieurs pays ciblés par les attaques terroristes, notamment la France, la Belgique et plusieurs pays africains.

Ils ont d’ailleurs réussi à déjouer plusieurs attaques hors des frontières du Maroc, ce qui a renforcé l’image du pays comme l’un des principaux bastions de la lutte antiterrorisme internationale.

 

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*