les-astronautes-jing-haipeng-chen-dongDeux astronautes chinois, Jing Haipeng et Chen Dong, ont entamé hier lundi ce qui sera la plus longue mission spatiale habitée de l’histoire de la Chine.

Les deux astronautes doivent passer 30 jours à bord d’un laboratoire orbital expérimental, dans le cadre des préparatifs au déploiement d’ici 2018, du premier module d’une future station spatiale habitée made in China qui devrait être mise en orbite en 2022.

Les deux hommes ont décollé dans la nuit de dimanche à lundi de la base de lancement Jiuquan, dans le désert de Gobi, à bord du vaisseau spatial Shenzhou-11, propulsé par une fusée Longue Marche-2F.

Le vaisseau s’amarrera ensuite au laboratoire Tiangong-2, dont le nom signifie littéralement le Palais céleste et qui a été lancée le 15 septembre dernier. Celui-ci est en orbite à 393 kilomètres d’altitude et est composé de deux ensembles à savoir une cabine d’expérimentation faisant également office de lieu de vie et un espace d’entreposage avec des panneaux solaires, moteurs et batteries. Les deux hommes profiteront de leur séjour dans l’espace pour réaliser des expériences médicales et pour tester différentes technologies.

Pour la Chine, cette mission est la sixième mission spatiale habitée de son histoire, trois ans après la dernière. La Chine, la Russie et les Etats-Unis sont à ce jour les seuls pays au monde à avoir envoyé des humains dans l’espace dans le cadre de leur propre programme spatial. Et Pékin envisage de franchir un cap. Un ambitieux programme lunaire est en cours.

 En décembre 2013, la Chine a réussi à faire alunir sa sonde Chang’e-3, puis à débarquer sur la surface lunaire un robot téléguidé nommé Lapin de jade. Le pays vise à envoyer un humain sur la Lune et envoyer un vaisseau spatial autour de Mars vers 2020, avant de déployer un véhicule téléguidé sur la planète rouge.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*