bresil_eduardo_cunha_arrete_dans_le_cadre_du_scandale_petrobras_0L’ex-président de la Chambre des députés brésiliens, Eduardo Cunha a été arrêté mercredi, à proximité de son domicile à Brasilia, sur ordre du juge anti-corruption, Sergio Moro.

Eduardo Cunha qui était à l’origine de la destitution de l’ex-présidente du Brésil, Dilma Rousseff, est soupçonné d’avoir bénéficié de pots-de-vin dans le cadre du vaste scandale de corruption autour de la compagnie pétrolière publique Petrobras. Il a été transféré à Curitiba (sud) pour comparaître devant le juge.

Eduardo Cunha avait perdu son mandat de député le 12 septembre dernier et, de ce fait, il ne jouit plus de l’immunité parlementaire. A partir de ce moment, la justice brésilienne s’est particulièrement penchée sur son cas, le soupçonnant de corruption dans l’affaire Petrobras.

Il est accusé notamment d’avoir encaissé plusieurs millions d’euros sous forme de pots-de-vin, pour la conclusion d’un contrat d’exploitation pétrolière en Angola. Cet argent aurait été versé sur un compte du mis en cause en Suisse. Des accusations que l’intéressé nie en bloc.

Malgré tout, le juge Sergio Moro, en charge des investigations sur l’affaire Petrobras, a ordonné sa détention préventive pour une durée indéterminée à Curitiba.

Détenteur d’un passeport italien et de «ressources cachées» hors du Brésil, Eduardo Cunha risque de s’enfuir, a indiqué le magistrat pour justifier sa décision.

Par ailleurs, la police fédérale a sollicité la saisie des biens de l’ancien homme fort du Congrès, estimés à près de 62 millions d’euros.

L’annonce de l’arrestation d’Eduardo Cunha, faite mercredi, a quelque peu crispé le Parlement tant son ombre y plane toujours. Durant plusieurs années, il en était quasiment la plaque tournante, au point d’être surnommé le «Machiavel de Brasilia».

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*