engraisLa visite officielle qu’effectue actuellement le Roi Mohammed VI à Addis-Abeba a été marquée par la signature samedi d’un contrat d’investissements qui verra la réalisation par le groupe marocain OCP, leader mondial des produits phosphatés, d’une plate-forme intégrée de production d’engrais en Éthiopienne pour près de 3,7 milliards de dollars.

Le Roi Mohammed VI et le Premier ministre Éthiopien, Hailé Mariam Dessalegn, ont ainsi présidé samedi dans la capitale éthiopienne une cérémonie de lancement de ce méga-projet industriel qui s’inscrit dans le cadre des partenariats Sud/Sud prônés par Mohammed VI en Afrique.

La plate-forme permettra de produire quelque 2,5 millions de tonnes  d’engrais par an à l’horizon 2022, ce qui garantira à l’Éthiopie une  autosuffisance à ce niveau. Les avantages de ce projet sont considérables pour le Maroc aussi bien que pour l’Éthiopie, a expliqué le directeur général de l’OCP, Mostafa Terrab.

Les deux pays africains tireront un bénéfice mutuel de la production d’engrais à une grande échelle. Le groupe marocain livrera les besoins de cette plate-forme intégrée en acide phosphorique tandis que l’Éthiopie fournira la potasse et le gaz.

Pour assurer les besoins en matières premières nécessaires à ce projet, une unité de stockage au niveau du port de Djibouti sera aménagée à cet effet, a précisé Mostafa Terrab.

Inscrivant son action dans le sillage de la stratégie des partenariats Sud/Sud défendue par Mohammed VI en Afrique, le Groupe OCP, le premier exportateur mondial de phosphate et dérivés, a lancé plusieurs projets de développement au niveau continental.

L’entreprise marocaine privilégie les investissements dans des unités de production locales en Afrique, afin que chaque zone soit quasi indépendante au niveau de la production d’engrais.

Le continent africain où près de 60% des terres agricoles restent non exploitées, fait face à une demande croissante au niveau des engrais. Partant de ce constat, le producteur marocain de phosphate a initié ces dernières années une série d’investissements en Afrique afin de répondre à cette demande continentale.

 

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*