bresil1_recessionLe PIB du Brésil a enregistré durant le 3ème trimestre 2016, une baisse de 0,8 % en comparaison avec le trimestre précédent et l’ensemble des indicateurs économiques du pays sont dans le rouge, malgré les réformes initiées par l’administration du nouveau président, Michel Temer.

Le Brésil est loin de sortir de la pire récession qu’il a connue depuis plus d’un siècle. Son PIB a reculé de 0,8 % au cours du troisième trimestre 2016 comparativement aux trois mois précédents.

En rythme annuel, le même indicateur a baissé de 2,9 %. Il est à noter qu’il s’agit du septième recul successif du PIB brésilien. En 2015, celui-ci avait déjà baissé de 3,8 %. Pour ce qui est de cette année, le Brésil pourrait voir son PIB diminuer de 3,5 %, d’après les dernières enquêtes.

Quant aux prévisions de l’année prochaine, les analystes font preuve de beaucoup de prudence et s’attendent, dans le meilleur des cas, à une croissance de 1 %.

Tout espoir s’est donc envolé pour le nouveau dirigeant brésilien, qui misait, fort sur les réformes initiées, sur un regain de confiance des foyers et des entreprises. A l’opposé, l’ensemble des indicateurs sont dans le rouge, de la consommation à la production industrielle en passant par l’investissement.

A ce propos, la consommation, qui a soutenu la croissance pendant longtemps par le crédit, est freinée depuis des mois par l’inflation et le chômage, dont le taux avoisine les 11 %. Les importations ont reculé de 3,1 %, soit un peu plus que le repli de 2,8 % accusé par les exportations.

Une bonne partie des Brésiliens sont préoccupés par la politique austère adoptée par Michel Temer dans l’espoir de redresser les finances publiques.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*