salmane-aounLe gouvernement saoudien a l’intention de rétablir son aide militaire à hauteur de trois milliards de dollars en faveur du Liban après l’avoir suspendue en février dernier, a annoncé mardi, sous couvert de l’anonymat, une source officielle faisant partie de la délégation présidentielle libanaise en visite dans la capitale saoudienne, Riyad.

Une délégation constituée autour du président libanais, Michel Aoun, a rencontré le roi Salmane d’Arabie saoudite. A en croire un responsable faisant partie de cette délégation, « le blocage (de l’aide) est levé ». Ce blocage est fini. « Il y a un vrai changement. Mais quand et comment, nous devons attendre pour voir », a ajouté la même source avant de parler d’une « nouvelle page » dans les rapports entre le royaume wahhabite et le Liban.

A ce propos, il était prévu que le vice prince héritier Mohammed ben Salmane, qui occupe le poste de ministre de la Défense, échange avec son homologue libanais sur les voies et moyens visant à avancer sur cette aide, a également précisé la même source.

Riyad avait suspendu en février dernier son aide aux forces armées libanaises, en guise de protestation contre des prises de position inspirées, d’après les autorités saoudiennes, par la formation politique chiite libanaise du Hezbollah.

A l’époque, un porte-parole saoudien avait indiqué que son gouvernement a noté des « positions libanaises hostiles résultant de la mainmise du Hezbollah sur l’Etat », avant de regretter, entre autres, des « campagnes politiques et de presse inspirées par le Hezbollah contre l’Arabie saoudite ».

Le gouvernement saoudien appuie les mouvements rebelles syriens hostiles au président Bachar al-Assad tandis que le Hezbollah est allié, en Syrie, aux forces loyales au régime en place.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*