dailymotionLa plateforme française Dailymotion pourrait être bloquée dans les jours qui viennent en Russie, où la justice l’accuse d’héberger des contenus qui enfreignent le droit d’auteur, pour ne pas avoir fait appel dans les délais impartis d’une décision de justice.

Selon le journal russe Vedomosti, le blocage de l’ensemble du site pourrait être validé d’ici à la fin de la semaine.

Début décembre, un tribunal de Moscou a approuvé la demande de la chaîne russe Pianisita, propriété du holding Gazprom-Media, qui visait à bloquer la plate-forme sur le territoire russe. Les contenus en cause seraient essentiellement des extraits de programme de télé-réalité.

Le jugement a été transmis au régulateur des médias pour être appliqué puisque, selon Gazprom-Media cité par l’AFP, la société française n’a pas fait appel dans les délais impartis.

Dailymotion, qui a été déjà bloqué dans le passé, en Turquie et en Inde essentiellement pour des motifs politiques, se défend de n’avoir jamais reçu ni demande de retrait de contenus, ni assignation alors qu’elle a toujours défendu son statut d’hébergeur, elle avait mis en avant le fait qu’elle retirait les contenus protégés par le droit d’auteur quand les ayants droit le lui signalaient.

Mais si la plateforme de Vivendi entend faire des efforts pour trouver une solution avec les autorités de Moscou, elle minimise également l’impact que pourrait avoir son blocage en Russie, sa présence y étant relativement faible et ne faisant pas partie de ses priorités de développement.

En grande-partie sous la pression de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à laquelle elle a accédé en 2012, la Russie a fortement renforcé sa législation. La Russie qui avait longtemps toléré des écarts en matière de droits d’auteur, au point d’héberger un temps sur son territoire, par exemple, plusieurs gros sites de streaming illégaux.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*