Le conglomérat public russe Rostec se désengage de Kalachnikov

KalachnikovLe conglomérat public russe Rostec a annoncé son intention de réduire sa participation au capital de Kalachnikov de 51% à 25%, aux profits des investisseurs privés qui détiennent déjà 49% du capital du fabricant d’armes.

Les investisseurs privés vont désormais prendre le contrôle d’un groupe en bonne santé qui a annoncé la création de 1.700 emplois en 2017, pour faire face à la demande. Bénéficiaire, le groupe a lancé de nouveaux modèles (fusil d’assaut, de chasse, arme de poing, …), s’est diversifié dans le textile, les couteaux et a ouvert des boutiques de souvenirs.

Dans la filière de l’armement, l’effort du groupe a porté sur les exportations. Les Etats-Unis sont devenus son premier client en absorbant 50% des 200.000 fusils civils exportés.

Devançant ainsi, la politique «America First» de Donald Trump, et contournant au passage les sanctions internationales contre la Russie à la suite de son intervention en Ukraine, le groupe Kalachnikov a transformé sa filiale destinée au marché américain en une entreprise distincte «Kalachnikov USA» qui a débuté en 2015 la fabrication d’une kalachnikov «made in USA».

Kalachnikov est le fabricant du plus célèbre fusil d’assaut au monde, l’AK-47. Robuste, simple à utiliser et efficace, « la kalachnikov» a été et est encore l’arme «officielle» de tous les guérilleros, trafiquants et … terroristes dans le monde.

Le groupe est né en 1807, l’année de la bataille d’Eylau, qui opposa la France à la Russie. Sauvé de la faillite en 2013, grâce à des capitaux privés, le groupe a adopté le nom de son plus célèbre ingénieur, Mikhaïl Kalachnikov, inventeur de l’AK-47, décédé en 2013.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager