vodafoneLes groupes britannique, Vodafone Group et indien, Idea Cellular ont annoncé ce lundi, dans un communiqué à la Bourse de Bombay, la fusion de leurs activités en Inde, formant ainsi le premier opérateur télécoms du pays.

Le nouvel ensemble sera détenu à 45,1% par Vodafone. Aditya Birla Group, l’actionnaire majoritaire d’Idea, détiendra 26% et les autres actionnaires les 28,9% restants. Aditya et Vodafone prévoient par la suite de détenir une part égale de la coentreprise. Celle-ci aura une valeur d’entreprise combinée de 23,2 milliards de dollars et disposera d’environ 400 millions de clients, soit 35% des parts du marché indien, et 41% de parts du marché des revenus.

Mais surtout, la nouvelle coentreprise devrait être en mesure de faire face à la brutale guerre des prix déclenchée par le lancement l’an dernier, de Jio Infocomm, le nouveau mobile 4G de Reliance, créé pour un peu plus de 20 milliards de dollars par l’homme d’affaires le plus riche d’Inde, Mukesh Ambani, et qui a bouleversé le secteur des télécoms indiens.

Jio propose des appels gratuits et des prix réduits sur l’internet mobile, et a ainsi forcé les trois plus importants opérateurs en Inde, Bharti Airtel, Vodafone et Idea, à baisser à leur tour, leurs prix et à réduire leurs marges.

Vodafone, confronté à une concurrence féroce et à une bataille fiscale depuis son entrée sur le marché indien en 2007, avait initialement annoncé en janvier être en discussions avec Idea. Les deux groupes prévoient des synergies de coûts et d’investissements d’environ 10 milliards de dollars en valeur actualisée nette, après les coûts d’intégration et le paiement des fréquences.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*