Le gouvernement saoudien a décidé d’augmenter sensiblement les prix des cigarettes et des boissons énergétiques dans le but de compenser les pertes de recettes du secteur pétrolier.

Le coût des cigarettes et des boissons énergétiques a carrément doublé dimanche dans le royaume wahhabite. En parallèle, le prix des boissons gazeuses y a été augmenté de 50 %.

En effet, l’Exécutif saoudien a instauré les premières taxes sur des biens de consommation afin de compenser la baisse des recettes pétrolières. Jusqu’à présent, les citoyens saoudiens bénéficiaient d’une exonération totale de taxes, mais le recul, depuis mi-2014, du prix du baril de brut a contraint le gouvernement saoudien à se mettre à la quête d’autres sources de revenus.

C’est l’Autorité générale de la zakat (aumône légale) et des impôts qui a annoncé ces nouvelles taxes. Celles-ci ont été instaurées conformément à une convention signée par les six Etats membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) – l’Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats Arabes Unis (EAU), Oman, Qatar et Koweït -, suivant les recommandations du Fonds Monétaire International (FMI). Ces Etats ont décidé d’introduire une TVA de 5 % sur certains produits de consommation courante dès l’année prochaine.

En 2015, le budget saoudien a enregistré un déficit record de 98 milliards de dollars en raison de la dégringolade des prix du brut. Depuis, les autorités saoudiennes ont diminué les subventions sur le carburant et d’autres produits.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*