Neuf morts dans un possible trafic d’êtres humains aux Etats-Unis

Les autorités américaines ont annoncé que neuf migrants sont décédés et 30 autres ont été blessés dimanche dans une remorque surchauffée d’un camion qui était garé sur un parking de San Antonio au Texas.

D’après le chef de la police locale, William McManus, les blessés ont été admis dans un hôpital, certains souffrant de coup de chaleur et de déshydratation avec une température qui avoisinait les 65°C dans la remorque.

Le même responsable a également annoncé l’arrestation du chauffeur du camion. Il s’agit de James Matthew Bradley Jr, un sexagénaire originaire de Floride devant être inculpé aujourd’hui (lundi), d’après un communiqué de la justice fédérale. «Cela me semble bien être un trafic d’êtres humains», a estimé M. McManus.

A en croire la justice fédérale, la remorque contenait au moins 39 personnes. Dans ce groupe figuraient au moins deux enfants, a ajouté le commandant des pompiers Charles Hood.

Le responsable des forces de l’ordre a déclaré sur CNN que les morts étaient tous des hommes adultes, avant d’ajouter que des véhicules étaient venus chercher certains voyageurs cachés dans la remorque, suivant les images des caméras de sécurité sur le parking.

«Nous avons été appelés par un employé du supermarché Walmart concernant ce camion garé sur leur parking. Il nous a dit que quelqu’un du camion lui avait demandé de l’eau. Il a apporté de l’eau puis a appelé la police. Nous sommes arrivés, et nous avons trouvé huit morts dans le fond de la remorque », a relaté M. McManus devant les médias. Par la suite, un neuvième cadavre a été découvert.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *