L’agence de presse qatarie QNA a annoncé dimanche que le Qatar a signé une lettre d’intention portant sur l’achat de 24 Typhoon, l’avion de combat construit par le consortium Eurofighter, dont font partie Airbus, BAE Systems et Leonardo.

La déclaration d’intention a été signée par les ministres de la Défense qatari Khalid bin Mohammed Al Attiyah et britannique Michael Fallon.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré dans un communiqué que les négociations avaient duré plusieurs années. Le montant de l’accord n’a pas été communiqué, mais l’agence de presse Reuters a rappelé que BAE avait accepté de fournir à l’Arabie saoudite 72 avions Typhoon contre un chèque 6 milliards de dollars. Le Qatar s’apprête donc à devenir le quatrième client au Moyen-Orient de l’Eurofighter Typhoon après l’Arabie saoudite, le Sultanat d’Oman (12 exemplaires) et le Koweït (28).

Cette décision des autorités qataries intervient dans un contexte régional tendu avec un Qatar isolé par ses principaux voisins. L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l’Egypte et Bahreïn ont coupé leurs liens diplomatiques et commerciaux avec le Qatar le 5 juin dernier et suspendu toutes les liaisons aériennes et maritimes avec Doha. Ils accusent le petit émirat de soutenir le terrorisme et de se rapprocher avec l’Iran, ce que les dirigeants qataris démentent.

Ce n’est pas la première action de Doha pour renforcer son arsenal militaire depuis le début de la crise du Golfe. En juin, le petit émirat s’était déjà distingué en annonçant l’achat de 75 avions de combat F-15 auprès de Boeing dans le cadre d’un accord de 12 milliards de dollars. Le Qatar a également commandé en 2015, un total de 24 chasseurs Rafale de Dassault.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*