Le groupe sud-coréen Samsung Electronics a annoncé un bénéfice d’exploitation qui devrait être triplé au troisième trimestre 2017 grâce au dynamisme du segment mémoires qui a gonflé les marges, mais le groupe perd son vice-président et directeur général, Kwon Oh-hyun qui vient de démissionner.

Samsung s’apprête à battre son record de bénéfice pour l’ensemble de l’année, grâce notamment à une forte demande de mémoires. Le géant sud-coréen table sur un bénéfice d’exploitation total sur le troisième trimestre avoisinant les 10 milliards d’euros. Son chiffre d’affaires devrait avoir progressé de 29,7%.

La branche des semi-conducteurs avait déjà été le moteur du groupe lui assurant un bénéfice de six milliards d’euros sur la période avril-juin. Ce secteur est engagé dans une profonde transformation au niveau mondial, avec notamment un partenariat entre le japonais Toshiba et le concurrent local de Samsung, SK Hynix, en quête de nouveaux vecteurs de croissance tels que l’intelligence artificielle et l’automobile.

Par ailleurs le succès du Samsung Galaxy Note 8 a effacé le fiasco de son prédécesseur, retiré du marché en raison d’un problème de surchauffe de la batterie. Les résultats définitifs du troisième trimestre seront publiés à la fin de ce mois.

Mais dans un timing impensable, Samsung a également annoncé la démission de Kwon Oh-hyun, vice-président et directeur général et responsable du pôle composants (mémoires et segment écrans).

Cette démission surprend d’autant plus que Kwon Oh-hyun était appelé à occuper une place plus importante au sein du groupe sud-coréen depuis la condamnation de Jae Y. Lee, héritier de l’empire, à cinq ans de prison pour corruption.

D’autres dirigeants ont dû quitter l’entreprise au terme d’une affaire qui a conduit à la destitution de l’ancienne présidente Park Geun-hye, ce qui fait craindre une vacance du pouvoir.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*