Le géant chinois des PC n’a pas volé sa deuxième place mondiale. Lui qui vient désormais tout juste derrière HP dans le secteur du matériel informatique, Lenovo a clos le 31 mars dernier une très belle année : 29,6 milliards de dollars américains de chiffre d’affaire, soit une hausse de 37 % par rapport à l’année dernière. Qui dit mieux ? Ce n’est pas tout. Avec 473 millions de dollars américains, son bénéfice net a crû de 73 %. Même en termes de ventes, Lenovo a marqué un pas de géant avec 35 % supplémentaires en volume, ce qui équivaut à 10 fois plus que le rythme de croissance du marché mondial. Avec des statistiques de ce type, ce n’est pas surprenant que le chinois ait supplanté Dell au deuxième rang mondial des concepteurs des PC et puisse viser le sommet actuellement occupé par l’indéboulonnable HP. Actuellement, Lenovo couvre, d’après IDC, 12,9 % de part de marché.

Les performances de Lenovo doivent encore être mieux saluées tant elles ont été signées dans l’adversité. Avec l’arrivée du dernier Ipad d’Apple et des modifications sur les tablettes, la bataille était loin d’être gagnée. Mais, le constructeur chinois a d’abord fait confiance aux siens. Car, c’est la Chine qui a le plus soutenu sa croissance. Lenovo y a augmenté son chiffre d’affaire de 24 %. En plus, le marché de l’Empire du Milieu s’est distingué par sa rentabilité visible par une marge opérationnelle de 4,5 %. Néanmoins, le succès de Lenovo est plus que jamais mondial : ses ventes se sont améliorées de 26 % aux USA et, dans l’ensemble des pays développés, il détient pour la première fois une part de marché de plus de 10 %. Lenovo récolte certainement les fruits de sa stratégie, lui qui a acquis successivement l’allemand Medion et la division PC de NEC en 2011.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*