Le groupe japonais Nissan installera bientôt une usine automobile en Algérie

Le constructeur automobile japonais Nissan et son partenaire en Algérie, le groupe Hasnaoui, ont annoncé mercredi avoir signé un accord portant sur la construction d’une usine automobile dans dans la région d’Oran, située à 400 km au nord-ouest d’Alger, pour un coût de 160 millions de dollars.

Dans un communiqué conjoint, les deux partenaires précisent que cette unité donnera lieu à la création de 1.800 postes de travail. Selon le planning, l’entrée en production de cette usine est prévue au courant du premier semestre de 2020, avec une capacité initiale de 63.500 véhicules.

D’après le président Nissan de la région Afrique, Moyen-Orient et Inde, Peyman Kargar, le constructeur automobile nippon «proposera sa nouvelle gamme des meilleurs modèles, dotée d’une technologie innovante», précisant que l’usine fabriquera quatre modèles.

Selon Nissan et le groupe Hasnaoui, cette usine portera «la capacité potentielle» du groupe japonais sur le continent africain à 200.000 véhicules par an, en prenant en compte ses usines déjà opérationnelles en Afrique du Sud, en Egypte et au Nigéria.

Il est à noter que le groupe algérien Hasnaoui est le distributeur officiel de Nissan sur le sol algérien depuis plus d’un quart de siècle.

Andreï Touabovitch

Partager