Guerre commerciale : Donald Trump prolonge la trêve avec la Chine

Le président américain, Donald Trump a annoncé qu’il allait reporter le relèvement, initialement prévu vendredi prochain, des droits de douane sur les produits chinois importés aux Etats-Unis, prolongeant ainsi la trêve dans le conflit qui oppose les deux premières puissances économiques mondiales.

Le président américain a dit avoir pris sa décision en raison des «progrès substantiels» effectués par Washington et Pékin dans leurs négociations commerciales. A Pékin, l’agence officielle Chine nouvelle, évoque également des «progrès significatifs» dans ces négociations.

Les négociateurs chinois et américains s’étaient retrouvés mardi dans la capitale américaine pour le quatrième tour de négociations depuis le début de l’année et les pourparlers avaient été prolongés de deux jours jusqu’à dimanche.

Chine nouvelle a indiqué que les deux parties ont fait des progrès sur des « questions spécifiques » comme le transfert de technologies, la protection de la propriété intellectuelle, les barrières non tarifaires, le secteur des services, l’agriculture et le taux de change.

L’annonce de Donald trump est le signe le plus marquant d’une avancée majeure dans les négociations entre Washington et Pékin depuis la trêve commerciale de 90 jours convenue par les deux dirigeants en marge du sommet du G20 début décembre.

Le président américain menaçait de porter de 10% à 25% les droits de douane sur quelque 200 milliards de dollars de produits chinois importés si aucun accord n’était conclu d’ici au 1er mars entre les Etats-Unis et la Chine sur plusieurs de ses exigences.

Outre le transfert de technologie, les Etats-Unis reprochent à la Chine d’autres pratiques commerciales « déloyales » et réclament des réformes structurelles pour y mettre fin.

En plus d’une réduction drastique de l’énorme déficit commercial de plus de 330 milliards de dollars avec la Chine, Washington réclame de surcroît le respect des droits de propriété intellectuelle, la fin du piratage informatique et la levée de barrières non tarifaires, comme par exemple les subventions publiques.

Andreï Touabovitch