Suite à d’importantes pertes, le japonais Sharp a décidé de supprimer 5 000 postes dans le monde. Le groupe va également baisser la rémunération de ses cadres.
C’est une première : depuis 1950, Sharp n’avait jamais opté pour des suppressions de postes massives. Mais, les pertes essuyées l’ont poussé à bout. Ainsi, 5 000 personnes seront remerciées chez Sharp. Un nombre qui aurait été revu à la hausse : d’après des informations révélées par l’agence Kyodo, Sharp avait initialement prévu de ne supprimer que 3 000 postes. En outre, toujours selon le même organe de presse, le train de vie des cadres du groupe japonais vont prendre un coup : leurs salaires seront baissés de 20 à 50 %. Cette diminution aurait également été revue à la hausse car Sharp ne voulait réduire ces rémunérations que de 10 à 30 %.
Il suffit de jeter un coup d’œil aux résultats trimestriels de Sharp pour comprendre le pourquoi de cette réforme. Rien que lors du premier trimestre 2012, la perte nette du groupe japonais a triplé. Une telle contre-performance ne pouvait qu’avoir des retombées sur l’ensemble de l’année. Aussi, Sharp a constaté une perte de 138,4 milliards de yens (1,7 milliard de dollars américains) au deuxième trimestre 2012. Un an plus tôt, cette perte n’était que de 49,3 milliards de yens (627 millions de dollars américains). Ainsi, le groupe prévoit déjà de perdre 3 milliards de dollars américains en 2012. Pire, cela constitue une série de pertes, Sharp ayant perdu 4,4 milliards de dollars américains lors de l’exercice 2011 – 2012.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*