Le gouvernement chinois a annoncé mercredi l’adoption de mesures visant à favoriser les exportations. Celles-ci ont sensiblement chuté, notamment, à cause de la crise dans la zone Euro.

Sur les 8 premiers mois de 2012, le commerce extérieur chinois n’a crû que de 7,1 %. Avec seulement, pour le mois d’août, 2,7 % de croissance sur un an. D’autres pays se réjouiraient de telles chiffres mais certainement pas la Chine. Pour cause, les exportations de la deuxième économie mondiale avaient progressé de 20,3 % en 2011. C’est donc dans un esprit de reconquête que le Conseil des affaires d’Etat veut prendre des mesures incitatives. Parmi celles-ci, le remboursement rapide des taxes perçues lors des exportations. En plus, certains articles à l’exportation pourraient bénéficier d’une baisse des contributions, d’après la presse locale. L’Etat a aussi inclus les établissements financiers dans sa stratégie : ceux-ci seront encouragés à octroyer plus de prêts au secteur de l’exportation. Enfin, le gouvernement veillera à alléger les démarches au niveau des douanes et conseille de diriger les exportations vers l’Asie du Sud-Est et l’Afrique, qu’ils considèrent comme marchés émergents.

L’Empire du Milieu poursuit toujours les 10 % visés de croissance de ses exportations. Après 8 mois en 2012, le pari est loin d’être gagné, le commerce extérieur n’ayant crû que de 6,2 % jusque-là. Parallèlement, la Chine espère contribuer à hausser sa croissance, laquelle subit un ralentissement depuis déjà six trimestres. Pour la dernière d’entre ces périodes (deuxième trimestre 2012), le pays n’avait atteint que 7,6 % de croissance.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*