La Hong Kong & Shanghai Banking Corporation (HSBC) a dévoilé mercredi ses chiffres sur le secteur manufacturier en Chine portant sur octobre. Il en résulte une nouvelle contraction mais plutôt atténuée par rapport aux mois précédents. Un motif de satisfaction pour le gouvernement chinois.

Au cours de ce mois, l’indice PMI chinois des directeurs d’achat a atteint 49,1, selon les estimations de la banque HSBC. Lorsque cet indice est inférieur à 50, il s’agit de contraction de l’activité manufacturière d’un Etat. Dans le cas contraire, donc s’il est supérieur à 50, on parle alors d’expansion. Même si ce secteur reste dans la zone rouge, il y a du mieux par rapport au mois précédent. En septembre, le même indice correspondait à 47,9. Par ailleurs, la performance du mois d’octobre est la meilleure des trois derniers mois.   C’est un motif de satisfaction supplémentaire. N’empêche qu’il s’agit du douzième mois successif de contraction dans le manufacturier chinois. Conscient de cette situation désavantageuse, le gouvernement avait adopté une batterie de mesures pour relancer cette activité. Ainsi, les réserves obligatoires des banques ont été réduites trois fois depuis décembre dernier. En parallèle, l’Etat a injecté des liquidités à court terme sur le marché. Tout ceci dans l’optique de permettre aux établissements financiers d’être à même d’accorder plus de crédits à leurs clientèles. Celles-ci ont également fait l’objet d’un travail spécifique de l’Exécutif : en avalisant la baisse des taux d’intérêt directeurs en juin et juillet, les particuliers ou les entreprises seraient plus enclin à solliciter des prêts bancaires.

C’est donc une stratégie de longue haleine du gouvernement chinois qui porte des fruits à présent. Comme à l’accoutumée, la banque HSBC n’a révélé qu’un indice PMI provisoire. Il le confirmera ou le corrigera le 1er novembre prochain.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*