Metro vend des magasins à Auchan

Metro a annoncé vendredi dernier la vente à Auchan de certains de ses hypermarchés situés en Europe Orientale. Cette opération sera totalement bouclée d’ici l’année prochaine. Contre un chèque d’1,1 milliard d’euros (1,4 milliard de dollars américains), Auchan a acquis les plateformes commerciales de Metro en Pologne, Roumanie, Russie et Ukraine. Ce qui est pour le distributeur français une opportunité de doubler le nombre de ses points de vente en Europe centrale et orientale.

En effet, avant cette dernière transaction, Auchan comptait déjà 98 magasins dans la région. Pour le responsable de l’enseigne tricolore, l’Europe centrale  et orientale font partie des « zones de développement prioritaire du groupe », en plus de « l’Europe occidentale et l’Asie ». A présent, Auchan n’attend que le visa des autorités de la concurrence des pays concernés par la vente. Pour ce faire, il devra ronger son frein jusqu’en 2013. En Europe centrale et orientale, Auchan espère dépasser les bons chiffres réalisés au préalable par l’ancien propriétaire. Dans les 4 pays inclus dans la vente, Metro atteignait un chiffre d’affaires de plus de 2,6 milliards d’euros (3,25 milliards de dollars américains).                   Au bon du compte, toutes les parties sont satisfaites de cet accord.

Concernant le distributeur allemand, il avait opté depuis peu pour une stratégie de recentrage. Aussi, voulait-il vendre ses grands magasins Kaufhof ainsi que 91 hypermarchés Real ; et, par la suite, se focaliser sur des plateformes commerciales de petite taille et, également, sur les magasins d’électronique grand public.

La proposition d’Auchan a donc été une aubaine à ne pas louper. En outre, Metro, dont les dettes étaient estimées à 7,7 milliards d’euros (9,65 milliards de dollars américains) fin septembre, profitera de cette opération pour se désendetter à hauteur de 600 millions d’euros (800 millions de dollars américains). Enfin, cette cession devrait rapporter à Métro une plus-value exceptionnelle de 40 à 50 millions d’euros (54 à 67 millions de dollars américains) l’année prochaine.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *